Rendement scientifique des Centres de recherche AIMS

Le rendement scientifique des Centres de recherche AIMS en termes de nombre de publications est en augmentation, traduisant ainsi la croissance enregistrée par l’AIMS ces dernières années.

La figure ci-dessous illustre cette croissance de 2010 à 2014. Pendant cette période, le rendement a augmenté d’un facteur moyen de 1,8 par an. Entre 20 % et 30 % du rendement scientifique est obtenu par des chercheurs associés.

Publications annuelles de l’AIMS (non cumulatif)

AIMS publications per year


10 premiers chercheurs ayant travaillé à l’AIMS

Le nombre de publications, citations et l’h-index  sont basés sur le rendement total en termes de recherches effectuées pendant la période durant laquelle les 10 premiers chercheurs ont travaillé à l’AIMS.

Le nombre de publications, citations et l’h-index sont basés sur leur rendement total en termes de recherche au cours de leur carrière.

Nom (* toujours á AIMS)NationaliPosteNombre de
publications
Nombre de citationsh-index
Romeel Davé*AmericanResearch Chair143791148
Bruce Bassett*South AfricanSenior Resident Researcher98844639
Martin Kunz*Swiss/German?Visiting Professor149335232
Roberto TrottaItalianResearch Fellow72212728
Douw G. SteynSouth AfricanSenior Visiting Researcher88185326
Delfim F.M. TorresPortugeseResearcher171204424
 Cang HuiChineseResearch Chair95112218
Ignacy  SawickiPolishVisiting23177514
 Alan F. BeardonBritishSenior Resident Researcher652809
 Ronald I. BeckerSouth AfricanSenior Resident Researcher321959

Source: Technopolis 2015, Scopus


Citations

Le rendement des articles produits par l’AIMS a augmenté, tout comme le nombre cumulé de citations des articles de l’AIMS (1 624 au 30 juin 2015). Toutefois, l’indicateur d’intérêt est le nombre moyen de citations par article, qui est de 7. Un autre indicateur clé est l’indice de Hirsch, qui est de 19. Cela indique que les chercheurs de l’AIMS ont publié 19 documents qui ont été cités au moins 19 fois.

Chiffres sur les principales citations

Nombre de
citations
Citations per documentPourcentage de documents sans citationsPourcentage de documents sans
citations 2014
h-index
1624750%33%19

Source: Technopolis 2015, Scopus

5 premiers documents cités

Chercheur
de l’AIMS
Article#
M. KunzAde, P. A. R., Aghanim, N., Armitage-Caplan, C., Arnaud, M., Ashdown, M., Atrio- Barandela, F., … & Davies, R. D. (2014). Planck 2013 results. XVI. Cosmological parametres. Astronomy & Astrophysics, 571, A16.304
P.G.

Ferreira

Skordis, C., Mota, D. F., Ferreira, P. G., & Boehm, C. (2006). Large scale structure in Bekenstein’s theory of relativistic modified Newtonian dynamics. Physical Review Letters, 96(1), 011301.113
P.G.

Ferreira;

K. Moodley

Dunkley, J., Bucher, M., Ferreira, P. G., Moodley, K., & Skordis, C. (2005). Fast and reliable Markov chain Monte Carlo technique for cosmological parametre estimation. Monthly Notices of the Royal Astronomical Society, 356(3), 925-936.105
M. KunzAde, P. A. R., Aghanim, N., Armitage-Caplan, C., Arnaud, M., Ashdown, M., Atrio- Barandela, F., … & De Bernardis, P. (2014). Planck 2013 results. XXII. Constraints on inflation. Astronomy & Astrophysics, 571, A22.103
P.G.

Ferreira

Zlosnik, T. G., Ferreira, P. G., & Starkman, G. D. (2006). Vector-tensor nature of Bekenstein’s relativistic theory of modified gravity. Physical Review D, 74(4), 044037.47

Source: Technopolis 2015, Scopus


Revues

Le Source Normalized Impact per Paper (SNIP) est un indicateur comparatif de l’impact des revues. Le SNIP est égal au ratio entre le nombre de citations d’une revue par document et le potentiel de citation dans son champ disciplinaire. Une valeur SNIP supérieure à 1 signale que la revue a un SNIP médian supérieur à la moyenne de son domaine. Une valeur SNIP inférieure à 1 signale que la revue a un SNIP médian inférieur à la moyenne de son domaine. Si le SNIP est égal à 1, la revue se situe parfaitement dans moyenne de son domaine.

Facteurs d’impact des 5 premières revues avec essentiellement des publications de l’AIMS

RevueNombre de publicationsSNIP 2004 – 2014SNIP 2014
Astronomy and Astrophysics501.220.95
Astrophysical Journal171.531.19
Journal of Cosmology and Astroparticle Physics150.880.97
Physical Review D – Particles, Fields, Gravitation and Cosmology151.361.16
Monthly Notices of the Royal Astronomical Society141.351.33

L’AIMS a publié 111 articles dans ces journaux, ce qui constitue 47 % de toutes les publications. Les chercheurs de l’AIMS publient essentiellement dans des revues ayant un facteur d’impact supérieur à la moyenne.


Analyse du réseau

Une analyse du réseau cartographie les pays et les institutions avec lesquels les chercheurs de l’AIMS co-publient leurs articles. Les chiffres montrent qu’ils travaillent surtout avec des instituts d’Afrique du Sud, des États-Unis, du Canada et de l’Europe. En Europe ils co-publient principalement avec des chercheurs du R-U, de la Suisse, de l’Espagne, de l’Allemagne et de l’Italie.

Network analysis of co-publications

10 premiers instituts en termes de co-publications

InstitutesNombre de
co-publications
Pays
Université de Genève70Suisse
Niels Bohr Institute53Denmark
Université de California, Santa Barbara52États Unis
Université deCambridge52Royaume-Uni
Université Princeton51États Unis
Imperial College London51Royaume-Uni
Lawrence Berkeley National Laboratory49États Unis
Helsingin Yliopisto48Finlande
CEA Saclay48France
CNRS Centre National de la Recherche Scientifique47France

Source: Technopolis 2015, Scopus

Outre les 10 premiers instituts ci-dessus, l’AIMS collabore également avec beaucoup d’instituts africains. La figure ci-dessous montre les 5 premiers instituts africains en termes de co-publications, qui sont tous des instituts sud-africains. Le seul institut africain avec lequel l’AIMS co-publie fréquemment (17 articles), n’étant pas basé en Afrique du Sud, est l’Université de Yaoundé I au Cameroun.

5 premiers instituts africains en termes de co-publications

InstituteNumber of co-publicationsCountry
Université de KwaZulu-Natal41Afrique du Sud
Université de Cape Town33Afrique du Sud
Université Stellenbosch32Afrique du Sud
Observatoire Astronomique sud-africain26Afrique du Sud
Université de Western Cape26Afrique du Sud


Comparaison avec d’autres instituts africains

L’AIMS se retrouve systématiquement dans le top 20 en Afrique de la liste de Nature qui classe la portée des résultats de recherche.

L’AIMS est classé 16e sur les 50 meilleurs centres de recherche en Afrique, selon le Consejo Superior de Investigaciones Científicas (CSIC), le principal organisme de recherche en Espagne.