Dr Charles Lebon Mberi Kimpolo

AIMS South Africa 2005
Recours à la technologie pour faire progresser l’Afrique

Dr Charles Lebon Mberi Kimpolo, est originaire de la République démocratique du Congo et à obtenu son diplôme à l’AIMS South Africa en 2005. Après l’obtention de son diplôme, il a poursuivi ses études et obtenu un Doctorat et un postdoctorat à l’Université de Witwatersrand. Actuellement, Charles travaille comme développeur de logiciel chez ThoughtWorks, une société internationale de consultance informatique basée en Afrique du Sud. ThoughtWorks compte révolutionner la conception, la création et la distribution de logiciel tout en prônant un changement social positif. L’intensification de la conception de logiciels en Afrique est essentielle pour la réussite de l’ingénierie, de la fabrication et des projets d’affaires, en particulier dans les économies émergentes. Les solides capacités internes en matière de conception de logiciels permettront à l’industrie africaine de rester compétitive sur le marché international.

« J’estime que grâce à la formation de l’AIMS, j’ai pu acquérir d’excellentes compétences en modélisation mathématique requises pour apprendre rapidement le développement de logiciels »

À ThoughtWorks, Charles a nourri une passion pour l’utilisation de la technologie comme outil de changement social en Afrique. « Je veux marquer la différence par le biais de la technologie dans notre continent ». Le 12 mai 2014, Charles et son équipe ont lancé l’initiative The Young African Technologies (YAT / les jeunes technologies africaines) qui vise à promouvoir l’enseignement par la technologie dans les communautés défavorisées. Pour Charles, l’initiative YAT est une façon de retransmettre des enseignements aux communautés défavorisées pour aider à accroître l’accès à la technologie.

En ce qui concerne ses études à l’AIMS, Charles déclare : « J’estime que grâce à la formation de l’AIMS, j’ai pu acquérir d’excellentes compétences en modélisation mathématique requises pour apprendre rapidement le développement de logiciels ».

Leave a Reply